Ouest France - Hôtellerie. Petit à petit, le groupe Kolibri élargit son horizon en Bretagne

Articles de presse | Multimarques |ibis Styles |ibis |ibis budget |hotelF1 |

Hôtellerie, restauration, services. Depuis dix ans et l’achat de son premier hôtel à Caudan, le groupe Kolibri multiplie les achats. Prochaine étape : deux projets audacieux à la gare de Lorient.

Six hôtels, six restaurants et 90 collaborateurs
Trois hôtels Ibis, un Formule 1, un Kyriad, Broche et Brochette, Class’Croûte... Entre Caudan, Hennebont, Quéven, Lorient et Brest, le groupe Kolibri n’a pas eu un appétit d’oiseau.

Depuis 2004 et le rachat de l’hôtel Ibis de la zone de Kerpont à Caudan, le groupe présidé par Bertrand Hesnard a acquis et lancé plusieurs enseignes. Le petit Kolibri a quitté la catégorie des poids mouche, fort de belles prises et d’une stratégie audacieuse.

« En 2015, nous nous sommes posé la question de la stratégie de développement du groupe, se souvient Bertrand Hesnard. Nous avons créé différentes branches en séparant l’hôtellerie de la restauration et en créant aussi une branche services.

« Les métiers de l’hôtellerie ont beaucoup changé ces dernières années avec les outils numériques, les booking.com, les tripadvisor... Le temps où on attendait les clients au comptoir est révolu. Les hôtels, tout comme les restaurants, doivent composer obligatoirement avec leur e-réputation. »

Le groupe compte désormais six hôtels, six restaurants et 90 collaborateurs. Une base solide pour des projets de plus en plus audacieux.

Devenu un acteur de la promotion hôtelière dans le pays de Lorient, Kolibri ne pouvait pas passer à côté du projet de la future gare. « Nous avions envisagé d’installer un hôtel dans l’ancien collège Notre-Dame d’Oriant et le projet Lorient Odyssée est arrivé... »

En 2018, au pied des « phares » dessinés par l’architecte Nicolas Michelin, Kolibri installera un hôtel trois étoiles de soixante chambres. « Nous n’avons pas encore choisi la marque de l’hôtel mais ce sera un hôtel non standardisé. » Un projet qui s’inscrit dans l’ambition de Lorient Agglomération qui veut faire du parvis de la future gare TGV la « vitrine » de la ville.

Un nouveau concept de restaurant
Mais ce n’est pas tout. Au rez-de-chaussée de l’hôtel, Kolibri va également lancer un nouveau concept de restaurant. Le programme, baptisé pour l’heure Mojito, se veut à la croisée des nouvelles tendances culinaires. « On étudie beaucoup de choses : la tendance mondiale du burger, la street food (cuisine de rue), la finger food (la cuisine que l’on déguste avec les doigts)... On est en pleine définition du concept qui devrait être finalisé à la mi-juillet. On sait que les clients recherchent aussi une ambiance, une convivialité, un équilibre. » Le futur restaurant lorientais sera un laboratoire pour une éventuelle chaîne de restauration. « Nous cherchons des locaux dans des métropoles comme Rennes ou Nantes... »

Entre l’hôtel et le restaurant de la gare de Lorient, Kolibri investit 6 millions d’euros et pourrait embaucher, à l’ouverture en 2018, une trentaine de personnes. Un pari sur l’avenir pour le groupe Kolibri pour toujours être en avance d’une tendance.

Source : Ouest-France.fr publié le lundi 30 mai 2016

Retrouvez l’intégralité de cet entretien sur le site de Ouest-France.fr en cliquant ici.

Partager : Facebook Twitter Google+

Vous souhaitez devenir adhérent AFA ? En savoir plus
Sofitel
Pullman
MGallery
Novotel Suites
Novotel
Mercure
ibis Styles
ibis
ibis budget
hotelF1
Association des Franchisés Accor 60 rue du Faubourg-Poissonnière 75010 PARIS Tél. : 0140341990 Mentions légales et CGV